basket & sneaker

Les 10 innovations de la basket

1. Le caoutchouc vulcanisé (1839)

C’est Charles Goodyear qui découvrit la vulcanisation en 1839. Ce fut le moyen de fortifier le caoutchouc contre l’abrasion, procédé encore utilisé dans la plupart des baskets aujourd’hui, dans la plupart des marques : Nike, Addidas, Asics. Les applications comprenaient à l’époque les pneus et les baskets à semelles de caoutchouc. Il découvrit qu’en ajoutant du soufre au caoutchouc, la matière devenait bien plus résistante, créant des ponts entre les molécule et rigidifiant ainsi la matière. Ainsi, si vos semelles durent (relativement en fonction des modèles) dans le temps, vous pouvez remercier Goodyear ! Pour tout savoir sur le caoutchouc et la vulcanisation C’est pas sorcier et c’est par là !

semelle vulcanisation

2. Le gaufrage de nike (1973)

Le cofondateur de Nike, Bill Bowerman, a créé la célèbre semelle Nike Waffle Racer après avoir versé de l’uréthane dans un gaufrier chauffé. Bowermann avait l’obsession de la performance, il était considéré comme le meilleur entraineur d’athlète dans le domaine de la course à pied aux Etats-Unis à cette époque. 

Bill Bowermann avait toujours trouvé les baskets de sport trop lourde. Un soir, en voyant sa femme faire des gaufres, il eu l’idée d’alléger le poids des baskets Nike en utilisant non pas des semelles pleines, mais alvéolées. Ainsi naquit la première révolution technologique dans la chaussure depuis presque 100 ans.
Aujourd’hui, le moule à gaufres a laissé à la place de petits carrés saillants pour une meilleure adhérence. Si vous voulez en savoir plus sur l’histoire de Nike, c’est par ici !

3. La nike air (1978)

Six ans après l’invention de la semelle de gaufre par Bowerman, l’ingénieur de la NASA Frank Rudy a présenté un nouveau concept au fondateur de Nike, Philip Knight. Sa technologie comprenait des bulles d’air cachée à l’intérieur de la semelle de la basket. Au départ, Philip Knight refusa ses propositions, mais Franck Rudy insista longuement. Sur une dernière réunion, où Philip Knight ne se montrait pas très ouvert et où Frank rudy allait lâcher l’éponge, Frank mentionna que Adidas n’en avait pas voulu non plus… 

Il n’en fallut pas moins pour convaincre immédiatement le fondateur de Nike de lui laisser sa chance. Le soir même, Philip Knight fit une course de 10km avec ce qui sera par la suite connu comme une paire de Nike Air, le marché était conclut. Il fallut attendre 1987 pour que la bulle soit apparente, grâce à l’utilisation d’un gel dans la semelle de la basket. Enfin, pour en savoir plus on vous conseille la vidéo que voici:

  • JORDAN
  • Releases
Nike Air Jordan 3 Orange Laser

4. La technologie Torsion d'Adidas (1980's)

Dans les années 1980, Adidas a dévoilé des baskets avec une stabilisation nouvelle et améliorée : La technologie Torsion. La nouvelle fonction de stabilisation prenait la forme d’une barre flexible au milieu du pied de la basket. Lorsque la basket se plie, la barre fournit un soutien de l’avant du pied jusqu’au talon. De nombreuses chaussures Adidas utilisent aujourd’hui le système original de stabilisation Torsion, y compris certaines des versions des Adidas Boost qui sont parmi les plus populaires de la marque. On vous propose la vidéo suivante qui montre le principe de fonctionnement de cette technologie:

  • ADIDAS
Adidas Torsion Comp

5. Le PUMP de Reebok

PUMP reebok

Signifiant « gonfler » en anglais, les chaussures Reebok PUMP se gonflent pour épouser la forme de votre pied. Cette technologie développée pour la pratique du basket visait à assurer un bon maintien du pied quelque soit la morphologie. Ce ne fut pas le plus grand succès commercial ni technologique, mais l’essai de Reebok mérite d’être souligné, d’autant que cette technologie maintenait mieux le pied qu’une basket classique. Elle avait tout de même trouvé quelques afficionados pour leur style! Reebok continue de proposer des baskets autour de ce concept comme la Supreme pour le fitness et la Court pour le tennis. Il y a aussi des reboot de la version Classic pour les nostalgiques du modèle original des années 90!

6. Le gel d'asics (1987)

Les chaussures de course Tiger Gel-Lyte d’Asics ont troqué les doublures en mousse épaisse pour un gel à base de silicone. Avec seulement quelques grammes, ce gel a ouvert la porte à des baskets poids plume, idéal pour la course à pied.

Depuis le lancement initial de ce coussin innovant, Asics a créé de nombreuses variantes de sneakers utilisant du gel : GEL-Nimbus, GEL-Quantum, HyperGEL et GEL-Lyte ne sont que quelques-unes des versions disponibles aujourd’hui. Pour en savoir plus, c’est par ici que ça se passe!

 

7. La technologie Boost d'Adidas (2013)

Boost a été conçu pour réconcilier souplesse et dynamisme : deux choses jusqu’alors contradictoires pour une basket. Avant, la mousse EVA était le standard de l’industrie des sneakers de running. Boost introduisit une semelle intermédiaire composée de milliers de particules expansées qui gênèrent un rebond à chaque foulée. Techniquement, du polyuréthane est contraint pour former des minuscules poches d’air. Au cours des années suivant 2013, la technologie Boost s’impose comme une icône du running, devenant si populaire qu’il finira par séduire la culture streetwear.

8. Flyknit : le textile révolutionnaire de Nike

Dévoilée pour les Jeux Olympiques de 2012 à Londres, Nike équipe pour la première fois les athlètes avec des baskets la technologie Nike Flyknit. Ces baskets nouvelle génération utilisent des fibres très résistantes pour créer des tiges légères avec des zones ciblées de soutien, d’étirement et de respirabilité. Nike a conçu ce tissu qui s’adapte comme une chaussette, avec le soutien et la durabilité idéal à la pratique du sport. Aujourd’hui, comme toutes les technologies, les baskets Nike Flyknit sont disponibles au grand publique!
  • NIKE
Nike Air Force 1 Flyknit Low
  • NIKE
Nike Air VaporMax 2020 FlyKnit

9. La basket autolaçante de Nike (2015)

A l’origine, c’est une idée reprise  des célèbres chaussures à lacets automatiques de Marty McFly dans retour vers le futur.  Cette paire de baskets Nike à lacets automatiques a été dévoilée pour la première fois lors d’une vente aux enchères dont les recettes ont été versées à la Fondation Michael J. Fox en 2015. Selon nous, on est beaucoup plus proche d’un gadget que d’une réelle innovation dans la basket. Néanmoins, c’est le témoignage d’une innovation constante de la part de Nike. Pour en savoir plus sur cette technologie, c’est par ici !

  • NIKE
Nike Adapt Huarache

10. Quand l'impression 3D change tout (aujourd'hui et futur)

Nike, New Balance et d’autres marques expérimentent l’impression en 3D en ce moment. Adidas, cependant, s’est associé avec une société californienne appelée Carbon ces dernières années pour créer des chaussures avec une semelle imprimée en forme de grille. Cette technologie permettra une approche sur mesure de la conception des baskets, notamment pour les coureurs. Notons aussi que le maillage qui en résulte est le meilleur compromis poids/soutien du pied possible. Certains modèles ont déjà émergés, comme la Adidas Alphaedge 4D de la collection Originals ou la ZX 2K 4D.

Sommaire